[ Publicité ]

Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE)| vie-publique.fr | Ressources | Acteurs de la vie publique

Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE)

Imprimer

le 29 08 2013

Créé en 1993 par la loi n° 88-1088 du 1er décembre 1988 modifiée relative au revenu minimum d’insertion, le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE) est une instance représentative des principaux décideurs et acteurs, institutionnels ou associatifs, impliqués dans la mise en œuvre des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le CNLE compte 54 membres titulaires appartenant à 7 collèges. La composition du CNLE ainsi que les conditions de la désignation, par le Premier ministre, de ses membres et de son président sont fixées par décret en Conseil d’Etat. En 2003, sa composition est élargie aux représentants des partenaires sociaux, du Conseil économique et social et des organismes sociaux nationaux. Le secrétariat général du CNLE est assuré par la Direction générale de la cohésion sociale. A la suite des recommandations formulées par un groupe de travail du CNLE en octobre 2011, le CNLE s’est engagé en juin 2012 dans une expérimentation visant à accueillir en son sein un 8ème collège de représentants, composé de 8 représentants des personnes en situation de pauvreté ou de précarité.

Placé auprès du Premier ministre, le CNLE assiste de ses avis le Gouvernement sur toutes les questions de portée générale qui concernent la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Le CNLE peut être consulté par le Premier ministre et être saisi pour avis par les membres du Gouvernement, mais il peut de sa propre initiative proposer aux pouvoirs publics les mesures qui lui paraissent pouvoir améliorer la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Site : Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE)

Mots clés :

Rechercher