Imprimer

Délégation interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV)

le 15 novembre 2018

Créée depuis le décret du 7 août 2017, la Délégation interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV) est placée auprès de la garde des Sceaux, ministre de la Justice, à laquelle le décret du 24 mai 2017 attribue des prérogatives en matière d’aide aux victimes. La DIAV succède au secrétariat d’État aux victimes et au secrétariat général aux victimes.

Parmi ses missions, la Délégué interministérielle a en charge la coordination :

  • de l’action des différents ministères, d’une part en matière de suivi, d’accompagnement et d’indemnisation des victimes d’actes de terrorisme, d’accidents collectifs, de catastrophes naturelles, de sinistres sériels et infractions pénales ;
  • des relations des ministères avec les associations de victimes et d’aide aux victimes.

Elle veille à l’efficacité ainsi qu’à l’amélioration des dispositifs d’aide aux victimes et prépare les réunions du comité interministériel de l’aide aux victimes. Elle pilote les comités locaux d’aide aux victimes (CLAV) qui existent dans chaque département et ce afin de décliner au plan territorial les politiques qui sont décidées au plan national. Elle coordonne, en tant que de besoin, les services de l’État pour l’organisation des hommages et des commémorations.

La DIAV est constituée d’une équipe interministérielle composée de 9 représentants des ministères de la Justice, de l’Intérieur, des Solidarités et de la Santé, de l’Économie et des Finances et de l’Action et des Comptes Publics. Elle s’appuie également sur des référents désignés au sein de ces ministères et établissements.

Site : Délégation interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV)

Mots clés :

Rechercher