En 2015, baisse des prix agricoles, stabilité des prix à la consommation| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

En 2015, baisse des prix agricoles, stabilité des prix à la consommation

le 13 04 2016

Le 11 avril 2016, l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires a remis au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. son cinquième rapport annuel.

Selon les données collectées par l’Observatoire, l’année 2015 est marquée par la poursuite de la baisse globale des prix agricoles. Tous produits confondus, cette baisse s’établit à -2,4%. Elle atteint -15% dans l’élevage bovin laitier par rapport à 2014 (-6% par rapport à la moyenne des cinq dernières années). La baisse du prix du lait s’explique par le recul de la demande mondiale, et notamment de la Chine et de la Russie, alors que la production européenne, du fait de la suppression des quotas laitiers, s’est accrue dans plusieurs pays. Dans les filières de produits carnés, la baisse des prix à la production en 2015 s’étend de -1,4% à -7,2%. Cette baisse est due à la perte de marchés à l’export en Russie (porc) et à la diminution de la demande interne en viande bovine et de porc ainsi qu’à l’afflux de vaches laitières dans les abattoirs. Cette baisse des prix n’épargne que peu de produits (fruits, légumes, œufs et, dans une moindre mesure, les pâtes alimentaires). Au final, aucune production agricole n’a couvert la réalité moyenne de ses coûts de production en tenant compte des aides européennes existantes.

A l’inverse, les prix à la consommation des produits alimentaires, qui étaient en léger repli en 2014, progressent très faiblement en 2015 (0,5%). Cependant, il est difficile d’interpréter l’écart entre prix agricoles et prix alimentaires, les données 2015 concernant les taux de marge de la distribution n’étant pas encore connues.

L’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires a été créé par la loi du 27 juillet 2010 de modernisation de l’agriculture et de la pêche. Il a pour mission "d’éclairer les acteurs économiques et les pouvoirs publics sur la formation des prix et des marges au cours des transactions au sein de la chaîne de commercialisation des produits alimentaires, qu’il s’agisse de produits de l’agriculture, de la pêche ou de l’aquaculture".

Mots clés :

Rechercher