Adhésion à l’Union européenne : une bonne chose pour 53% des Français [20170509]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Adhésion à l’Union européenne : une bonne chose pour 53% des Français

le 9 05 2017

Selon le sondage Eurobaromètre du Parlement européenParlement européenInstitution de l’Union européenne représentant les citoyens des États membres, publié le 26 avril 2017, 57% des Européens estiment que l’adhésion à l’union européenne (UE) est une bonne chose (contre 58% en 2007 et 53% en septembre 2016). Concernant la France, 53% des personnes interrogées considèrent que l’appartenance de la France à l’Union européenne est une bonne chose, contre 14% qui pensent le contraire. L’enquête a été menée du 18 au 27 mars 2017 dans les 28 pays membres de l’UE auprès de 27 901 citoyens (1 004 en France).

Les attentes des citoyens français sur les actions de l’UE

Face aux derniers événements majeurs dans le monde (élection de Donald Trump aux États-Unis, instabilité croissante dans le monde arabe, influence croissante de la Russie et de la Chine, Brexit), jusqu’à 73% des personnes interrogées préfèrent que ce soit l’UE qui trouve une réponse commune plutôt que de voir des actions nationales individuelles.

S’agissant des Français, 84% des sondés attendent une intervention plus grande de l’UE dans la lutte contre le chômage. Les autres domaines pour lesquels l’intervention de l’UE est fortement souhaitée sont la protection de l’environnement (83%), la lutte contre le terrorisme (82%), la lutte contre la fraude fiscale (79%), la lutte pour l’égalité femmes hommes (78%). Le pourcentage tombe à 69% pour la politique agricole.

Être entendu au niveau européen et national

Un nombre croissant d’Européens (43%) estime que leur voix compte au niveau de l’UE. Ce chiffre est le plus élevé depuis 2007 et il est en hausse de six points par rapport à 2016. Six Européens sur dix pensent que leur voix compte dans leur pays, soit dix points de plus par rapport à 2016 (pour la France : sept Français sur dix).

Inégalités sociales

Pour 84% d’Européens et 94% des Français, les inégalités entre les différentes catégories sociales sont profondes. Près d’un tiers des Européens (et 48% des Français) estiment que la crise économique et financière ne se résoudra pas avant de nombreuses années.

Mots clés :

Rechercher