Adoption : des demandes en hausse non satisfaites| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Adoption : des demandes en hausse non satisfaites

le 1er 12 2005 Archives.

L’INED (Institut national d’études démographiques) présente, dans son bulletin « Population et Sociétés » de novembre 2005, les résultats d’une enquête réalisée en 2003 et 2004 sur les origines des candidats à l’adoption et sur celles des enfants adoptés.

Le nombre de candidats à l’adoption a doublé en 15 ans alors que le nombre d’enfants adoptables nés en France diminue. Les familles se tournent désormais vers l’adoption internationale. Chaque année 8 000 candidats à l’adoption obtiennent un agrément du Conseil général de leur département, agrément valable pendant 5 ans. En 2003, 4500 enfants ont été adopté, 25 000 candidats étaient en attente. Sur les 4 500 enfants adoptés, 4 000 sont nés à l’étranger. L’inégalité entre les catégories sociales est "forte", explique l’INED, il n’y a ainsi que 17% d’ouvriers chez les hommes adoptant et vivant en couple (ils sont 35% dans la population globale) et parmi les femmes seules il n’y a aucune ouvrière contre 73% de cadres ou « professions intermédiaires ».

Une loi, promulguée au mois de juillet 2005, vise notamment à assouplir les procédures d’adoption et à faciliter les démarches à l’étranger grâce la création de l’Agence française de l’adoption (AFA), chargée de conseiller les familles et de servir d’intermédiaire avec les autorités locales.

Rechercher