Affaires étrangères : rapport d’activité pour 2004| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Affaires étrangères : rapport d’activité pour 2004

le 7 09 2005 Archives.

Le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. des Affaires étrangères a publié son rapport d’activité pour 2004. Cette année a été marquée par une succession de crises : catastrophe aérienne de Charm el-Cheikh en janvier, attentats de Madrid en mars, de Riyad en avril, d’Arabie saoudite en mai, troubles en République démocratique du Congo en juin, ouragans aux Etats-Unis et dans les Caraïbes en août et septembre, raz-de-marée en Asie en décembre... Le ministère explique avoir poursuivi ses efforts d’organisation (mise en place de cellules de crise...) en matière de sécurité des Français à l’étranger et d’anticipation des crises. Dans son rapport, le ministère présente toute la diversité de ses interventions : action au niveau du Conseil de sécurité des Nations unies, contrôle des exportations de matériels sensibles (dans le domaine militaire ou à double usage, civil et militaire), soutien au développement économique des entreprises françaises à l’étranger, aide au développement, enseignement du français à l’étranger...

Le ministre des Affaires étrangères est le chef de la diplomatie. Mais sa situation est particulière parce que la Constitution de 1958 confère au Président de la République un rôle éminent en politique étrangère. Le ministre est donc appelé à collaborer étroitement avec le Président, ainsi qu’avec le Premier ministre, chef du GouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale..

Rechercher