Aide sociale départementale : un bilan pour 2004| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Aide sociale départementale : un bilan pour 2004

le 12 10 2005 Archives.

Les lois de décentralisationDécentralisationProcessus consistant pour l’Etat à transférer au profit des collectivités territoriales certaines compétences et les ressources correspondantes. de 1984 ont attribué la gestion de l’aide sociale aux départements. Cette aide comprend les prestations pour les personnes âgées, les personnes handicapées et pour l’enfance. Depuis le 1er janvier 2004 le versement du RMI est également revenu aux départements.

Une étude publiée par le MinistèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de la santé et de la protection sociale fait le point sur l’évolution de ces différentes aides en 2004. Elles ont été versées à 2 600 000 personnes. Les bénéficiaires du RMI (1 084 000) représentaient 42% du total. Les aides aux personnes âgées concernaient 1 023 000 personnes (39%), essentiellement des bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie mise en place à partir de 2002), celles pour les personnes handicapées 227 000 (9%) et l’aide à l’enfance 268 000 (10%).

Le nombre de personnes âgées bénéficiaires a fortement augmenté du fait de la mise en oeuvre de l’APA (hausse de 194% depuis 2000), celui des personnes handicapées aidées a augmenté de 16,7% en 4 ans, celui des enfants concernés par l’aide à l’enfance n’a augmenté que de 2,3%. Le nombre d’allocataires du RMI a continué de croître régulièrement : il a augmenté de 8,5% entre 2003, année où il était pris en charge par l’Etat, et 2004 où il a été versé par les départements. La poursuite prévisible de ce mouvement renforce la spécialisation des départements dans le domaine de l’action sociale qui en 2005 doit représenter 47% de leur budget selon les statistiques de l’Observatoire des finances locales.

Rechercher