Apprentissage : accroître la diversité des parcours ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Apprentissage : accroître la diversité des parcours ?

le 22 11 2005 Archives.

En 2001, a été mis en place dans le cadre d’une expérimentation un baccalauréat professionnel en 3 ans au lieu de 4. Cette expérimentation concerne aujourd’hui près de 14 spécialités : maintenance automobile, micro-informatique et réseaux, étude et définition de produits industriels... Dressant un bilan de cette réduction du temps de formation, l’Inspection générale de l’éducation nationale indique dans un rapport paru en septembre 2005 que le "bac pro" en 3 ans constitue une première réponse à la flexibilité des parcours. Mais plutôt que d’imposer une seule alternative : le "bac pro" en 4 ans ou en 3 ans, l’Inspection propose que soient organisés des parcours différenciés (pendant un trimestre, un semestre , une année...) adaptés aux besoins des élèves. Est également recommandée la mise en oeuvre d’un cadrage national et de commissions de suivi pourtant prévus à l’origine de l’expérimentation, mais non mis en place.

Un plan de relance de l’apprentissage a été annoncé par le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale., l’objectif étant de faire passer en cinq ans le nombre d’apprentis de 350 000 à 500 000 en 2009 grâce à un ensemble de mesures : ouverture d’une négociation avec les partenaires sociaux sur les rémunérations minimales des apprentis, paiement d’un crédit d’impôt de 1600€ par an pour les employeurs d’apprentis...

Rechercher