Art contemporain : un marché à reconquérir| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Art contemporain : un marché à reconquérir

le 9 11 2011 Archives.

Un rapport d’information sur la situation du marché de l’art contemporain, intitulé "Agissons pour l’art d’aujourd’hui, expression vivante de notre société", a été déposé au Sénat le 18 octobre 2011 par M. Jean-Pierre Plancade (PS).

Le rapport constate que la place de la France, autrefois prépondérante, tend à devenir marginale dans un marché de l’art toujours en forte croissance malgré la crise. Il établit en outre un lien entre cette marginalisation et la faible reconnaissance actuelle des artistes français au niveau international, les artistes américains et chinois y étant devenus prééminents.

Les spécificités de la situation française sont détaillées : d’une part le débat continuel sur la fiscalité (intégration ou non des œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune, etc.) crée chez les collectionneurs une impression d’insécurité économique et juridique ; d’autre part le fort cloisonnement entre les différents acteurs freine les possibilités de coopération entre les galeries, les sociétés organisant les ventes aux enchères, l’Etat avec la commande publique et les différentes formes de soutien à la création, les collectivités locales avec les fonds régionaux d’art contemporain, les musées et centres d’art contemporain…

Pour enrayer ce déclin français constaté depuis les années 1960, des propositions sont formulées visant à démocratiser l’art d’aujourd’hui en France et à affirmer la priorité accordée à la création contemporaine, en assurant la promotion à l’étranger des artistes français et en facilitant l’installation en France d’artistes étrangers, en développant une France de collectionneurs (par des encouragements fiscaux à l’achat d’œuvres d’artistes vivants par exemple), en coordonnant l’action des différents acteurs par un pilotage amélioré du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de la culture, en allant vers une professionnalisation renforcée du secteur artistique ou en assurant une éducation artistique incluant un contact direct avec des artistes vivants.

Mots clés :

Rechercher