Centrales nucléaires : l’Europe mènera des tests de résistance| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Centrales nucléaires : l’Europe mènera des tests de résistance

le 29 03 2011 Archives.

A l’issue du Conseil européen des 24 et 25 mars 2011, les chefs d’État et de gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. de l’Union européenne (UE) ont pris l’engagement de tester la sécurité des 157 réacteurs nucléaires répartis dans 16 des États membres, afin "de tirer tous les enseignements" de la catastrophe japonaise.

Il est prévu que le Groupe des régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire (ENSREG) et la Commission européenne se réunissent dès le 28 mars pour établir les modalités des tests de résistance à mener. Selon la Commission, la définition des critères de sécurité et des modalités des tests est attendue pour juin, les tests proprement dits devant être engagés à l’automne 2011 et les résultats connus en fin d’année. Les évaluations devraient être menées par des autorités nationales indépendantes, conformément aux conclusions du Conseil européen.

En France, le Premier ministre François Fillon a chargé l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), par un courrier du 24 mars, d’effectuer un examen "centrale par centrale" de la sûreté des installations, en veillant à la cohérence de la démarche avec les travaux menés sur le plan européen. L’audit, dont les résultats seront publiés fin 2011, doit porter sur cinq points : les risques d’inondation, de séisme, de perte d’alimentation électrique et du système de refroidissement, ainsi que sur la gestion des situations accidentelles. Le président de la République a indiqué que toute centrale ne satisfaisant pas ces tests serait fermée.

Rechercher