Chômage : les motifs de fin de contrat de travail [20130510]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Chômage : les motifs de fin de contrat de travail

le 10 05 2013 Archives.

L’Unédic, l’organisme gestionnaire de l’assurance chômage, a publié le 30 avril 2013 une étude intitulée "Qui sont les allocataires de l’assurances chômage ?". Cette étude analyse les caractéristiques et trajectoires des 2,4 millions de chômeurs indemnisés fin 2011. Selon l’Unédic, les résultats reflètent l’hétérogénéité croissante du marché du travail (développement des contrats courts et du temps partiel).

Fin 2011, plus d’un allocataire sur deux (51%) s’est inscrit à Pôle emploi après une fin de contrat à durée déterminée (CDD) ou une mission d’intérim (respectivement 38,7% et 12,3%). Les allocataires ayant été victimes d’un licenciement, autre qu’économique, sont 21,2%. La proportion des allocataires victimes d’un licenciement économique (10,8%) est proche de celle des allocataires ayant conclu une rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée (11,4%). 2,2% des allocataires ont démissionné. Pour 3,5% des allocataires, le motif de fin de contrat de travail ne correspond à aucune de ces situations. Par ailleurs, près d’un quart des allocataires (23,2%, dont 74,1 de femmes) travaillaient à temps partiel avant de perdre leur emploi.

Les demandeurs d’emploi en activité réduite (qui travaillent et sont à la recherche d’un emploi au cours du même mois) représentent chaque mois 2,1 million de personnes. Parmi eux, plus d’un sur deux (54%) est indemnisé chaque mois.

Mots clés :

Rechercher