Comptes publics 2007 : dégradation du déficit| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Comptes publics 2007 : dégradation du déficit

le 28 03 2008 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié vendredi 28 mars les chiffres des comptes nationaux des administrations publiques pour l’année 2007. Selon ces données, le déficit publicDéficit publicSoldes budgétaires cumulés des administrations centrales, locales et de sécurité sociale. s’élève à 50,3 milliards d’euros en 2007, soit 2,7 % du PIB.

Le déficit se dégrade donc de 7,7 milliards d’euros avec, entre 2006 et 2007, une progression des dépenses (+ 4,0 %) plus forte que celle des recettes (+ 3,4 %). Au niveau des dépenses, tandis que la masse des rémunérations versées continue de progresser de 3,6 % (après 3,4 % en 2006 et 2,8 % en 2005), les intérêts et les investissements connaissent une forte augmentation, avec respectivement des hausses de 12,2 % et de 6,1 % entre 2006 et 2007. Dans le même temps, les recettes ralentissent, les impôts sur le revenu et le patrimoine augmentant très modérément (+ 2,5 %). Fin 2007, la dette publiqueDette publiqueEnsemble des dettes de l’Etat résultant des emprunts que ce dernier a émis ou garantis. s’élève ainsi à 1 209,5 milliards d’euros, atteignant 64,2 % du PIB (fin 2006, elle était à 63,6 % du PIB).

Chaque année, l’Insee publie une première évaluation des comptes nationaux des administrations publiques correspondant à celle réalisée pour notification à la Commission européenne. Le respect du seuil de 3 % de PIB de déficit et du niveau de dette publique fixé à 60 % du PIB fait suite au pacte européen de stabilité et de croissance, signé en 1997, dans l’optique de la mise en place de l’euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro..

Mots clés :

Rechercher