Comptes publics 2007 : dégradation du déficit| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Comptes publics 2007 : dégradation du déficit

le 28 03 2008 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié vendredi 28 mars les chiffres des comptes nationaux des administrations publiques pour l’année 2007. Selon ces données, le déficit public s’élève à 50,3 milliards d’euros en 2007, soit 2,7 % du PIB.

Le déficit se dégrade donc de 7,7 milliards d’euros avec, entre 2006 et 2007, une progression des dépenses (+ 4,0 %) plus forte que celle des recettes (+ 3,4 %). Au niveau des dépenses, tandis que la masse des rémunérations versées continue de progresser de 3,6 % (après 3,4 % en 2006 et 2,8 % en 2005), les intérêts et les investissements connaissent une forte augmentation, avec respectivement des hausses de 12,2 % et de 6,1 % entre 2006 et 2007. Dans le même temps, les recettes ralentissent, les impôts sur le revenu et le patrimoine augmentant très modérément (+ 2,5 %). Fin 2007, la dette publique s’élève ainsi à 1 209,5 milliards d’euros, atteignant 64,2 % du PIB (fin 2006, elle était à 63,6 % du PIB).

Chaque année, l’Insee publie une première évaluation des comptes nationaux des administrations publiques correspondant à celle réalisée pour notification à la Commission européenne. Le respect du seuil de 3 % de PIB de déficit et du niveau de dette publique fixé à 60 % du PIB fait suite au pacte européen de stabilité et de croissance, signé en 1997, dans l’optique de la mise en place de l’euro.

Mots clés :

Rechercher