Contrats aidés : des bénéficiaires plus nombreux malgré des recrutements en baisse [20150911]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Contrats aidés : des bénéficiaires plus nombreux malgré des recrutements en baisse

le 11 09 2015 Archives.

Le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue socialDialogue socialComprend tous les types de négociation, de consultation ou d’échanges d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale. a publié en septembre 2015 les chiffres 2014 des contrats uniques d’insertion (CUI) et des contrats d’avenir.

En 2014, 413 000 contrats aidés ont été signés : 338 000 dans le secteur non marchand et 75 000 dans le secteur marchand. Le nombre total de recrutements, en baisse de 9,7% par rapport à 2013, retrouve son niveau de 2012. Dans le secteur marchand, les recrutements sont toutefois en hausse (+9,3%). Cette hausse est entièrement portée par les emplois d’avenir. La baisse se concentre donc sur le secteur non marchand, où les embauches diminuent de 13%. Cette baisse était programmée dans la loi de financesLoi de financesLoi qui détermine, pour un exercice (une année civile), la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte. qui alloue chaque année une enveloppe financière à chaque type de contrats. En 2014, l’enveloppe a été globalement consommée.

87% de ces nouvelles embauches en contrat unique d’insertion ou en emploi d’avenir ont concerné des demandeurs d’emploi de longue durée, des seniors, des bénéficiaires de minima sociauxMinima sociauxPrestations sociales visant à garantir un revenu minimal à une personne en situation de précarité. ou des jeunes peu qualifiés. Le niveau moyen de qualification augmente légèrement à l’entrée en contrat aidé. 49% (+1,1 point par rapport à 2013) des nouveaux bénéficiaires d’un CUI et 25% (+1,6 point par rapport à 2013) des jeunes entrant en emploi d’avenir ont un niveau supérieur ou égal au baccalauréat.

Fin 2014, 380 000 personnes étaient salariées dans un de ces dispositifs, en hausse de 20,1% sur un an, sous l’effet du développement des emplois d’avenir et de l’allongement de la durée moyenne des contrats uniques d’insertion.

Mots clés :

Rechercher