Cyber-violence : un collégien sur cinq victime [20141203]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Cyber-violence : un collégien sur cinq victime

le 3 12 2014 Archives.

En 2013, 18% des collégiens déclarent avoir été victimes d’insultes, d’humiliations ou d’actions dévalorisantes (surnoms, photos ou vidéos, actes de violences filmés "happy slapping") diffusées par internet ou par téléphone portable. C’est ce que révèle une enquête publiée par le ministère de l’Éducation nationale le 27 novembre 2014.

La cyber-violence concerne davantage les filles : 21% des filles ont déclaré avoir connu au moins une cyber-violence en 2013 contre 15% des garçons. La cyber-violence augmente au fil de la scolarité : 15% des élèves de sixième déclarent être victimes d’au moins une cyber-violence contre 20% des élèves de troisième. Il existe un lien fort entre la cyber-violence et les autres formes de violences, qu’elles soient psychologiques ou physiques. Les élèves ayant déclaré au moins une cyber-violence sont en effet deux à cinq fois plus touchés par les autres violences, notamment les violences à caractère sexuel. La cyber-violence touche beaucoup plus souvent les élèves en situation de harcèlement, quel que soit le type de violence (55%).

L’enquête précise que la cyber-violence est d’autant plus grave qu’elle implique la diffusion des insultes, humiliations et actions dévalorisantes au-delà des murs du collège et qu’elles les inscrit dans le temps. La cyber-violence en milieu scolaire peut ainsi favoriser une mise à l’écart qui dépasse les seules frontières de l’établissement scolaire.

Rechercher