Dépendance : 35 milliards d’euros de dépenses publiques en 2060| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Dépendance : 35 milliards d’euros de dépenses publiques en 2060

le 6 03 2014 Archives.

Le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. des Affaires sociales et de la Santé a publié le 27 février 2014 une étude sur le coût de la dépendance pour les finances publiques en 2011 et son évolution à l’horizon 2060.

En 2011, les dépenses publiques de prise en charge de la perte d’autonomie ont atteint 21,1 milliards d’euros, soit 1,05 point de produit intérieur brut (PIB). Ce montant regroupe les dépenses publiques au titre de la santé, de la prise en charge médico-sociale, et de l’hébergement. En incluant les sommes à la charge des ménages, le coût total de la dépendance s’est élevé à 28,3 milliards en 2011, soit 1,41% du PIB.

À l’horizon 2060, la dépense publique consacrée à la perte d’autonomie devrait passer, en l’absence de réforme, à 35 milliards d’euros, soit 1,77 point de PIB. L’accroissement, continu sur la période, serait plus marqué entre 2025-2040 du fait de la démographie. En incluant les sommes à la charge des ménages, le total atteindrait 51,6 milliards d’euros, soit 2,58 points du PIB.

Pour estimer les coûts futurs de la dépendance, plusieurs scénarios d’évolution (macro-économique, démographique, législative) ont été simulés. Les résultats obtenus montrent que les dépenses liées à la dépendance sont davantage sensibles aux évolutions démographiques (hypothèses de durée de vie en bonne santé) et législatives (modes d’indexation des aides fiscales et sociales) qu’aux facteurs macro-économiques (conjoncture économique). Les hypothèses d’indexation des aides dont bénéficient les personnes âgées dépendantes ont toutefois un impact, non sur le montant global, mais sur la répartition de la dépense entre financeurs publics et ménages.

Mots clés :

Rechercher