Economie : le financement de la croissance verte en question| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Economie : le financement de la croissance verte en question

le 6 04 2011 Archives.

Alors que se tient la semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2011, le Conseil économique pour le développement durable (CEDD) a présenté son rapport sur "le développement de nouveaux outils pour le financement de la croissance verte" le 4 avril 2011.

Depuis la crise économique et financière de 2007, la réalisation des investissements préconisés (dans les domaines de l’énergie, du bâtiment et des infrastructures) se présente sous un jour moins favorable : l’environnement économique est plus incertain, l’aversion au risque est plus grande et les dettes publiques se sont creusées. Aussi, ce rapport n’est pas destiné à évaluer les différents dispositifs de financement mis en place depuis le Grenelle Environnement (crédits d’impôts, éco-prêts, etc.), mais à préciser les conditions de mobilisation du secteur privé et le rôle de l’Etat.

Le CEDD identifie trois ressorts pour encourager les investissements porteurs d’une croissance verte :

  • "instaurer des prix écologiques", à intégrer dans le calcul de la rentabilité des investissements,
  • "combiner les investissements publics et privés", c’est-à-dire inventer des dispositifs financiers de partage des risques permettant de combiner les financements publics et privés,
  • "développer l’investissement socialement responsable" (ISR), afin de diriger l’épargne sur la croissance verte.

Rechercher