Economie : les résultats pour l’année 2005| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Economie : les résultats pour l’année 2005

le 24 05 2006 Archives.

Dynamisme de la consommation et de l’investissement, ralentissement de la consommation publique, réduction du déficit publicDéficit publicSoldes budgétaires cumulés des administrations centrales, locales et de sécurité sociale.... l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié en mai les comptes de la nation de 2005.

La production s’affaiblit dans la plupart des branches d’activité (agriculture, biens manufacturés, produits énergétiques, transports, services non marchands). Les exportations restent dynamiques (+3,1% en volume) mais en se situant "nettement" au dessous des importations. La consommation des ménages continue de progresser (+2,1%) et constitue ainsi le principal moteur de la croissance. L’investissement croît pour atteindre +3,6% en 2005 contre +3% en 2004. Le déficit des administrations (2,9% du PIB - produit intérieur brut) diminue en raison de la modération des dépenses publiques et de l’augmentation des prélèvements obligatoiresPrélèvements obligatoiresEnsemble des impôts et des cotisations sociales perçus par les administrations publiques. (+5,4% pour la TVA, +5,5% pour l’impôt sur le revenu, +3,9% pour l’impôt sur le revenu, +7,5% pour la CSG, + 6,8% pour les taxes d’habitation et +7,5% pour les taxes foncières).

Pour mesurer la croissance, l’indicateur retenu par l’INSEE est le PIB, et plus précisément sa variation d’une année sur l’autre.

Rechercher