Education : le médiateur de plus en plus sollicité| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Education : le médiateur de plus en plus sollicité

le 29 06 2007 Archives.

Le médiateur de l’éducation nationale a rendu public mercredi 27 juin son rapport pour l’année 2006. Avec 6 332 réclamations en 2006 contre 5 456 en 2005, le nombre de saisines est à nouveau à la hausse, le délai de traitement étant inférieur à 3 mois dans 9 cas sur 10.

Cette évolution à la hausse peut s’expliquer notamment par le fait que le médiateur est de mieux en mieux connu tant du côté des usagers que du côté des personnels. Pour la deuxième année consécutive, les demandes des usagers sont d’ailleurs légèrement supérieures à celles des personnels. Du point de vue des usagers, la nature des réclamations porte sur des difficultés rencontrées en matière de scolarité et d’inscriptions dans les établissements ainsi qu’en matière d’examens et de vie scolaire. Les médiateurs sont très souvent appelés à arbitrer des conflits entre les parents et les enseignants, en particulier dans l’enseignement primaire. Enfin, de nouvelles recommandations portent par exemple sur le respect du principe d’égalité lors du baccalauréat ou encore sur le traitement plus adéquat des accidents scolaires.

Nommé pour 3 ans par le ministre de l’éducation nationale, le médiateur reçoit d’une part, les réclamations concernant le fonctionnement des services centraux du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. et coordonne d’autre part, l’activité des médiateurs académiques.

Rechercher