Election présidentielle : les comptes de campagne| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Election présidentielle : les comptes de campagne

le 4 07 2008 Archives.

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rendu public mardi 24 juin son rapport d’activité 2007 incluant en particulier le contrôle des comptes de campagne liés à l’élection présidentielle du 22 avril et du 6 mai 2007.

Les montants totaux des recettes et des dépenses retenues pour les 12 candidats s’élèvent respectivement à 76 161 227 euros et à 75 655 510 euros, les 4 candidats ayant obtenu plus de 5 % des suffrages au premier tour cumulant à eux seuls 80 % des montants globaux correspondants. Si l’origine des ressources des candidats est assez diversifiée, l’apport personnel du candidat en constitue l’élément principal puisqu’il représente en moyenne 67 % des recettes. Les dons recueillis auprès de personnes physiques correspondent à 12 % des recettes et les contributions financières des partis politiques à 16 %. Les autres formes de ressources (concours en nature, ventes de produits dérivés divers) restent négligeables. Les dépenses de la campagne se scindent en 2 catégories avec les frais inhérents à la propagande électorale (réunions publiques, tracts, sites internet...) et les frais dévolus au fonctionnement (frais de personnel, locaux de campagne...), ces dépenses représentant respectivement 73 % et 27 % des dépenses globales. Au total, le montant du remboursement forfaitaire versé par l’État aux candidats se chiffre à 44 014 596 euros avec notamment 8 083 000 euros pour M. Bayrou, 8 083 000 euros pour M. Le Pen, 10 797 000 euros pour Mme Royal et 10 783 200 euros pour M. Sarkozy.

L’examen des comptes de campagne des candidats à l’élection présidentielle, qui relevait de la compétence du Conseil constitutionnel, a été confié, par la loi organiqueLoi organiqueCatégorie de lois, prévues par la Constitution, dont l’objet est de préciser les conditions d’application de la Constitution. du 5 avril 2006, à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Rechercher