Élections : la participation électorale en 2017| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Élections : la participation électorale en 2017

le 27 10 2017

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie une étude sur les inscriptions sur les listes électorales et la participation à l’occasion des deux scrutins tenus en 2017, l’élection présidentielle et les élections législatives. Il analyse aussi l’évolution des comportements électoraux depuis 2002.

86% des inscrits ont voté au moins à un tour de scrutin en 2017

44 millions d’électeurs étaient inscrits sur les listes électorales en 2017. 37,9 millions ont voté à au moins un tour de scrutin (86% des inscrits), 6,1 millions n’ont pas voté. Parmi ceux qui ont voté, 15,6 millions ont voté à tous les tours de scrutin mais 22,3 millions ont voté par intermittence et en priorité à l’élection présidentielle.

85% des électeurs inscrits ont voté à au moins un tour de l’élection présidentielle et 73 % se sont exprimés aux deux tours de cette élection. En revanche, pour les législatives, le taux de participation n’atteint que 58%.

Un désintérêt croissant pour les élections législatives

De plus en plus de Français ne votent plus que pour élire le président de la République. 21% des inscrits n’ont voté qu’aux deux tours de l’élection présidentielle en 2017, alors qu’ils n’étaient que 9% dans ce cas en 2002. Ces chiffres attestent un désengagement croissant des électeurs vis-à-vis des élections législatives. L’élection présidentielle devient le scrutin déterminant sous la Ve République.

Comportements électoraux et catégories sociales

L’écart de participation entre les plus diplômés et les personnes sans diplôme se creuse depuis 2002. L’abstentionAbstentionNon participation à un scrutin systématique baisse à mesure que les niveaux de vie et de diplôme s’élèvent. L’étude souligne la forte progression de l’abstention systématique des non diplômés qui passe de 15% des inscrits en 2002 à 24% en 2017.

Les différences de participation se sont aussi accentuées par catégorie sociale. Ainsi, entre 2012 et 2017, la part des cadres ayant voté aux quatre tours a baissé de 8 points contre 14 points pour les ouvriers et 15 points pour les personnes exerçant une profession intermédiaire et pour les employés.

Les inscrits qui s’abstiennent systématiquement aux élections de 2017 sont plus souvent jeunes (moins de 30 ans) ou âgés (80 ans ou plus). Parmi les 18-29 ans, moins de deux inscrits sur dix ont voté à tous les tours des élections de 2017.

Rechercher