Imprimer

Approvisionnement électrique : les prévisions pour l’hiver 2018-2019

le 23 novembre 2018

À l’occasion de la présentation de son “Bilan prévisionnel 2018”, le 15 novembre 2018, Réseau de transport d’électricité (RTE) a publié une synthèse sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France pour 2018-2019.

L’état des disponibilités de l’approvisionnement électrique

Construite sur la foi des informations et disponibilités des groupes de production, RTE dresse l’état des lieux de la consommation et de la production prévue, compte tenu de différents scenarios de vagues de froid. En matière de consommation d’électricité, trois pointes historiques de consommation d’électricité ont été relevées en 2010 (96 000 mégawatts - ou MW), 2012 (102 000 MW) et 2018 (96 600 MW ).

La disponibilité nucléaire est en moyenne supérieure de plus de 4 000 MW à celle de l’hiver dernier, mais sera à son minimum décennal fin janvier – début février. Les énergies renouvelables participent davantage à la sécurité d’approvisionnement. La production moyenne hivernale de l’éolien est estimée à 4 500 MW pour une capacité installée de 14 500 MW. Le développement de la filière photovoltaïque se poursuit également avec 8 500 MW raccordés cet hiver. Le stock d’eau des barrages de France pour la production d’électricité est supérieur aux niveaux habituels à l’automne.

La politique de fermeture de centrales charbon et fioul se poursuit depuis 2014, mais les disponibilités restantes sont estimées comme maximales. Par ailleurs, la capacité d’importation du système électrique est estimée 8 100 MW en moyenne.

Un approvisionnement en électricité assuré

Selon RTE, l’approvisionnement en électricité devrait être assuré durant l’hiver 2018-2019, avec une période sous vigilance de mi-janvier à fin février 2019. En effet, à cette période, cinq centrales nucléaires seront à l’arrêt contre trois l’an dernier.

En cas de vague de froid décennale ou d’un arrêt fortuit des moyens de production et, plus généralement en cas d’insuffisance d’offres, RTE rappelle qu’il est possible de faire appel à des mesures exceptionnelles.

Ces mesures vont de l’appel aux gestes citoyens d’économie d’énergie à la baisse de tension sur les réseaux de distribution, en passant par le dispositif "d’interruptibilité" de gros consommateurs industriels (qui permet de rémunérer l’effacement quasi immédiat de la consommation d’électricité des sites sélectionnés par appels d’offres). En dernier recours, des coupures momentanées, localisées et tournantes peuvent être envisagées.

Mots clés :

Rechercher