Emploi et AAH : un premier bilan de la réforme de 2011| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi et AAH : un premier bilan de la réforme de 2011

le 3 09 2012 Archives.

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) publie en août 2012 une lettre statistique dressant un premier bilan de la réforme de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) mise en oeuvre en 2011.

La réforme, issue du décret du 12 novembre 2010, vise à favoriser l’insertion professionnelle des bénéficiaires de l’AAH en mettant en place un nouveau système d’intéressement à l’activité plus incitatif et plus réactif : une personne seule peut continuer à percevoir l’AAH si ses revenus d’activité sont inférieurs à 1,4 fois le montant du smic, le droit à la prestation est calculé en fonction des revenus du trimestre précédent (les allocataires déclarent donc leurs ressources chaque trimestre).

Sur la base des déclarations trimestrielles, il apparaît que le taux d’activité des bénéficiaires de l’AAH s’élève à 17,2% au 31 mars 2012, un chiffre nettement inférieur au taux d’activité de la population générale des handicapés. Les difficultés d’insertion professionnelle des bénéficiaires s’explique par les caractéristiques mêmes de l’AAH : celle-ci est attribuée en fonction d’un taux d’incapacité et l’exercice d’une activité peut être un déterminant de refus de l’AAH. Néanmoins, si elle ne semble pas jouer sur l’accès à l’emploi, la réforme de 2010 a permis à tous les allocataires en activité d’augmenter leurs revenus.

Mots clés :

Rechercher