Emploi : ANPE ou opérateurs privés, quel bilan ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi : ANPE ou opérateurs privés, quel bilan ?

le 29 11 2006 Archives.

L’Observatoire de l’ANPE (Agence nationale pour l’emploi) publie au mois de novembre 2006 une étude sur les résultats de l’accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi de longue durée.

L’étude compare les résultats obtenus par l’ANPE et ceux obtenus par les organismes privés entre mai et septembre 2005 (concernant plus de 300 000 personnes pour l’ANPE et 3 900 pour les organismes privés). L’Observatoire constate qu’ils sont très voisins ; après 9 mois environ 43 % des bénéficiaires étaient dans les 2 cas sortis des listes de demandeurs d’emploi. Mais, selon l’Observatoire, l’ANPE resterait plus performante du fait d’un coût 3 fois plus faible (en moyenne 730 euros par personne contre 2 300 pour les opérateurs privés) et aussi parce que l’échantillon pris en charge dans le privé était moins difficile que le public moyen de l’ANPE (4 % de chômeurs de plus d’un an pour les opérateurs privés contre 30 % pour l’ANPE). L’Unedic, ayant, elle, tiré un bilan positif de l’expérience, a décidé au mois de septembre de la poursuivre en 2007 en désignant 17 opérateurs privés pour accompagner 46 000 demandeurs d’emploi.

L’accompagnement renforcé à la recherche d’emploi a été mis en place après la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005. Depuis 2005, l’UNEDIC a confié, à titre expérimental, à des organismes privés de placement l’accompagnement de certains demandeurs d’emploi.

Rechercher