Emploi : chômage élevé et contrats précaires en hausse depuis 25 ans [20131226]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi : chômage élevé et contrats précaires en hausse depuis 25 ans

le 26 12 2013 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié en décembre 2013 la version actualisée des chiffres du marché du travail en France métropolitaine depuis 1955.

Fin 2012, on dénombre 26,3 millions d’emplois, soit 6 millions d’emplois de plus qu’en 1955. Entre 1955 et 2010, les phases de fortes créations d’emplois (deuxième moitié des années 1960 et début des années 1970, deuxième moitié des années 1980, deuxième moitié des années 1990 et début des années 2000) ont alterné avec des phases de stagnation, voire de diminution du niveau global d’emploi (années 2008-2009 notamment).

Sur les 30 dernières années, trois grandes évolutions se dégagent :

  • Un emploi plus féminin, salarié et tertiaire. Alors qu’en 1970, l’emploi était principalement masculin (65% d’hommes), il est aujourd’hui proche de la parité (48% de femmes). En 2012, l’emploi est salarié à 91% et tertiaire à 78%. Une autre évolution notable concerne la hausse depuis les années 1980 des formes particulières d’emploi (contrats à durée déterminée "CDD", intérim et apprentissage) qui représentent désormais 12% de l’emploi total et, chez les 15-24 ans, près de la moitié des emplois occupés.
  • Une participation au marché du travail maximale entre 25 et 50 ans et une forte diminution des taux d’activité aux deux extrêmes de la vie active, liée à la mise en place de dispositifs favorisant le retrait des seniors (préretraite, etc.) et à la forte augmentation de la scolarisation. Toutefois, depuis 1995, le taux d’activité des seniors est en hausse avec les allongements de carrières et les reculs successifs d’âge de départ en retraite.
  • Après une hausse continue au cours des années 1970 et au début des années 1980, le taux de chômage se maintient à un niveau élevé, le plus souvent entre 8% et 10% de la population active. En 2012, le taux de sous-emploi (personnes qui ont involontairement travaillé moins que ce qu’elles auraient souhaité) concerne environ 5,3% des personnes ayant un emploi.

Mots clés :

Rechercher