Emploi : le devenir des jeunes issus de l’immigration| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi : le devenir des jeunes issus de l’immigration

le 24 05 2005 Archives.

Quels métiers occupent les jeunes issus de l’immigration ? Y a-t-il continuité ou rupture des spécialisations professionnelles selon les générations ? Peut-on recouper les métiers et la mobilité professionnelle des jeunes issus de l’immigration avec leurs trajectoires scolaires ou l’origine sociale des parents ? Autant de questions auxquelles répond cette étude présentée sur le site du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) en avril 2005.

L’étude souligne que ces jeunes ne forment pas un ensemble homogène au regard de leur insertion et de leur orientation professionnelle. Par croisements statistiques, elle montre que les jeunes d’origine maghrébine ont les parcours d’insertion les plus difficiles comparés à ceux de leurs homologues d’origine française de naissance ou de l’Europe du Sud. Comme leurs parents, les jeunes issus de l’immigration de l’Europe du Sud occupent des métiers des travaux publics pour les jeunes hommes et les métiers de service aux particuliers pour les jeunes femmes. Quant aux jeunes hommes d’origine maghrébine, leur insertion professionnelle se réalise davantage à travers les métiers de service que ceux du bâtiment ou de l’industrie, contrairement à leurs aînés.

Établissement public dépendant des ministères de l’Education nationale et de l’Emploi, le Céreq est un pôle public d’expertise au service des acteurs de la formation et de l’emploi. Ses avis et propositions sont destinés à éclairer les choix en matière de politiques de formation à l’échelon régional, national ou international.

Rechercher