Imprimer

Emploi : l’impact de la réduction des contrats aidés

le 7 décembre 2018

Dans une étude publiée le 29 novembre 2018, la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (Dares) dresse le bilan 2017 de l’application des contrats uniques d’insertion (CUI) et des emplois d’avenir. Ces contrats aidés ont été créés pour faciliter l’emploi de certaines catégories de population connaissant des difficultés d’insertion professionnelle.

Les bénéficiaires de contrats aidés ont baissé de 35%

A la suite de la décision du gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. de réorienter la politique des contrats aidés à l’été 2017, le nombre de CUI et d’emplois d’avenir a fortement baissé. Selon les données de la Dares, les effectifs de contrats aidés atteignent 260 900 personnes fin 2017 contre 401 000 en 2016.

Cette diminution de plus de 140 000 personnes en contrat aidé aurait, d’après l’estimation de la Dares, entrainé "une baisse de l’emploi de 77 000 et une hausse du nombre de demandeurs d’emploi de 55 000 en 2017".

L’impact de la chute du nombre des contrats aidés est considérable dans le secteur non marchand (collectivités territoriales, associations, etc.), qui concentre près de 90% de ces contrats.

Les emplois aidés concernent majoritairement les populations en difficulté

En 2017, plus de 88% des contrats aidés bénéficient aux demandeurs d’emplois de longue durée, aux seniors de plus de 50 ans, aux allocataires de minima sociauxMinima sociauxPrestations sociales visant à garantir un revenu minimal à une personne en situation de précarité. ou à des jeunes peu qualifiés. Les recrutements des jeunes de moins de 26 ans sont en très net recul (à 25%), tandis que ceux des personnes vivant dans les zones prioritaires augmentent légèrement (à 14%).

En 2018, le gouvernement a poursuivi la diminution des contrats aidés. Selon la Dares, seuls 60 000 ont été signés au 1er semestre 2018 sur les 200 000 budgétés.

Pour 2019, environ 130 000 Parcours Emploi Compétences (PEC), nouvelle version des contrats aidés instaurée en janvier 2018, sont prévus, dont 30 000 pour l’Éducation nationale.

Dans un rapport publié le 28 novembre 2018, le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) estime positif le bilan des emplois aidés et regrette que la décision gouvernementale de les réduire drastiquement n’ait pas été précédée par une évaluation nationale sur leur impact sur l’emploi public territorial.

Mots clés :

Rechercher