Emploi : recours aux CDD, contrats aidés... en hausse| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi : recours aux CDD, contrats aidés... en hausse

le 11 04 2005 Archives.

Contrats à durée déterminée, apprentissage, intérim ou contrats aidés, ces formes d’emploi sont 2 fois plus utilisées aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Elles représentent 11% de l’emploi total en 2002 soit 2,6 millions de salariés (contre 6% en 1982). C’est ce qu’indique la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (Dares) dans un article publié dans le périodique Premières Informations et Premières Synthèses d’avril 2005.

L’apprentissage et les contrats intérimaires concernent surtout les ouvriers. Cinq familles de métiers concentrent près de la moitié des apprentis : les ouvriers du bâtiment, les bouchers, les charcutiers, les boulangers, les coiffeurs esthéticiens. Quant aux contrats à durée déterminée, stages et contrats aidés, ils sont davantage conclus chez les employés. L’évolution du recours aux stages et contrats aidés suit la mise en place des différents dispositifs de la politique de l’emploi : contrats de retour en emploi (CRE) en 1989, contrat emploi-solidarité (CES) en 1990, contrat emploi consolidé (CEC) en 1992 et emploi-jeunes en 1997.

Dernièrement, la loi du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale a institué 2 nouveaux contrats, destinés au secteur non marchand : le contrat d’avenir et le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE). Ce dernier contrat remplace le contrat emploi solidarité (CES) et le contrat emploi consolidé (CEC).

Rechercher