Emploi et salaires : le déclassement ressenti dans les secteurs public et privé [20150212]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Emploi et salaires : le déclassement ressenti dans les secteurs public et privé

le 12 02 2015 Archives.

A partir des résultats d’une enquête conduite auprès des salariés du privé et des agents publics sur leur perception des salaires, le ministère de la Décentralisation et de la Fonction publique analyse les situations de déclassement ressenties dans la fonction publique (fonctionnaires et agents non titulaires) et dans le secteur privé. L’enquête distingue le déclassement en termes d’emploi (lien entre le niveau de diplôme acquis et la catégorie d’emploi occupé) et le déclassement salarial (lien entre le diplôme et le niveau de salaire).

L’enquête montre que les situations de déclassement en termes d’emploi restent peu fréquemment ressenties (8% de l’échantillon privé et 6% de l’échantillon public). Elles concernent essentiellement, dans la fonction publique comme dans le secteur privé, les plus diplômés dans leur phase d’insertion dans l’emploi. Le déclassement diminue avec l’ancienneté, ce qui suggère un reclassement progressif (grâce à l’expérience acquise dans le privé ou par la réussite de concours internes dans le public) ou une mobilité pour trouver des emplois mieux adaptés. Ce résultat peut également refléter le fait que le déclassement touche plus particulièrement les générations récentes.

Parce qu’il ne concerne pas seulement les plus diplômés, le déclassement salarial concerne un plus grand nombre de personnes. Dans le public comme dans le privé, les femmes et les personnes travaillant hors d’Ile-de-France (marché du travail restreint, etc.) sont nettement plus souvent touchées. Dans la fonction publique, les agents employés sur des statuts de non titulaires sont également davantage exposés au déclassement salarial. Les agents publics jugent plus souvent que leur rémunération est "plutôt faible" compte tenu de leur niveau d’études (51% de l’échantillon public contre 31% de l’échantillon privé). Selon l’enquête, ceci peut s’expliquer en partie par un niveau de qualification moyen nettement plus élevé dans le secteur public.

Mots clés :

Rechercher