Enfants d’immigrés : 45% sont les descendants de parents européens [20170217]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Enfants d’immigrés : 45% sont les descendants de parents européens

le 17 02 2017

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie, en février 2017, une étude sur les descendants de parents immigrés.

Quelles populations ?

En 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigréImmigréPersonne née étrangère à l’étranger et entrée en France en cette qualité en vue de s’établir sur le territoire français. Un immigré peut, au cours de son séjour en France, avoir acquis la nationalité française., soit 11% de la population. 4 millions d’entre eux n’ont qu’un seul parent immigré. La plupart des enfants d’immigrés sont nés de parents venus d’Europe (45%) et d’Afrique (42%). Les descendants d’immigrés les plus âgés ont des parents venus d’Italie ou d’Espagne, les plus jeunes sont originaires du Maghreb ou de l’Afrique subsaharienne. L’origine et l’âge des descendants d’immigrés reflètent l’historique des flux d’immigration en France depuis plus d’un siècle.

3,6 millions de descendants d’immigrés (50%) sont issus d’un couple mixte où un seul des deux parents est immigré. Il s’agit plus souvent d’un père immigré et d’une mère non immigrée.

Quels modes de vie ?

Les jeunes descendants d’immigrés restent, en moyenne, plus longtemps chez leurs parents.

67% de jeunes descendants de plus de 25 ans qui vivent en couple ont un conjoint qui n’est ni immigré, ni descendant d’immigré.

La localisation géographique des descendants est moins concentrée que celle des immigrés. Par exemple, la région Ile-de-France compte 30% des descendants d’immigrés contre 35% des immigrés. Néanmoins, leur localisation reste proche de celle des immigrés.

Mots clés :

Rechercher