Environnement : meilleure qualité de l’air en ville| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Environnement : meilleure qualité de l’air en ville

le 6 09 2006 Archives.

La qualité de l’air dans les villes françaises s’est globalement améliorée entre 2000 et 2005, selon une étude publiée en août 2006 par l’Institut français de l’environnement (IFEN) qui a observé les taux de concentration de 4 polluants : dioxydes de soufre et d’azote, ozone et particules fines.

Cette évolution est pourtant variable selon les périodes, la taille des agglomérations et les polluants. L’amélioration débute en 2004 après une détérioration constatée en 2003. Ce sont les villes moyennes (entre 250 000 et 1 million d’habitants) qui ont connu la baisse la plus importante de leur taux de pollution (17%), contre 12% pour les grandes villes et 9% pour les petites. Le polluant qui a le plus diminué est le dioxyde de soufre (-33%), les nouvelles réglementations sur les installations de combustion et les transports montrant là leur efficacité. La concentration en ozone est par contre restée stable, le réchauffement climatique risquant de favoriser encore sa présence.

L’IFEN, organisme dépendant directement du MinistèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’écologie et du développement durableDéveloppement durableDéveloppement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs., organise la collecte des informations sur l’environnement et les risques naturels ou technologiques.

Rechercher