Europe : la place de l’agriculture biologique| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Europe : la place de l’agriculture biologique

le 14 06 2007 Archives.

Eurostat, l’office statistique des communautés européennes, a publié en ligne mardi 12 juin une synthèse portant sur l’agriculture biologique dans l’Union européenne (UE) après l’élargissement intervenu en mai 2004.

Méthode de production axée sur la protection de l’environnement, en évitant ou réduisant l’emploi de produits chimiques de synthèse, l’agriculture biologique représente environ 4% de la superficie agricole utilisée dans l’UE à 25 en 2005. Les plus fortes proportions de superficie consacrée à l’agriculture biologique se situent en Autriche (11,0%) et en Italie (8,4%), tandis que les plus faibles sont à Malte (0,1%) et en Pologne (0,6%). En 1998, dans l’UE à 15, la part de la superficie consacrée à l’agriculture biologique était de 1,8%. Il faut noter néanmoins qu’en 2005, dans la superficie biologique totale, la part de la superficie en cours de conversion varie de 1% au Danemark à 100% à Malte (avant d’être considérée comme biologique, une superficie connaît d’abord une période de conversion). Prairies et pâturages exceptés, ce sont les cultures annuelles comme les céréales et les fourrages qui constituent la part la plus élevée de la production biologique. Dans la quasi-totalité des Etats, la taille moyenne des exploitations biologiques est supérieure à celle de l’ensemble des exploitations avec une superficie de 39 hectares, les exploitations agricoles biologiques représentant moins de 2% de l’ensemble.

A la suite d’un accord conclu mardi 12 juin à Luxembourg entre les ministres de l’agriculture de l’UE, les produits biologiques devront porter un label européen qui pourra être accompagné de logos nationaux ou privés. Les denrées alimentaires pourront porter ce logo dès lors qu’elles seront composées par au moins 95% d’ingrédients biologiques, les produits biologiques pouvant contenir des traces d’OGM.

Rechercher