Europe : quel plan d’aide en faveur de la Grèce ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Europe : quel plan d’aide en faveur de la Grèce ?

le 5 05 2010 Archives.

Réunis le 2 mai 2010, les ministres des Finances des pays membres de la zone euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. ont mis au point un mécanisme d’aide en faveur de la Grèce. La Grèce, qui risque de se trouver en situation cessation de paiement le 19 mai, s’est engagée en contrepartie à suivre un nouveau plan d’austérité (réforme des retraites, hausse des taxes, baisse des salaires des fonctionnaires, etc.).

Il est prévu que la Grèce puisse obtenir 110 milliards d’euros, mobilisables entre 2010 et 2012, sous forme de prêts consentis pour partie par les Etats membres de l’Union européenne (80 milliards) et pour partie par le Fonds monétaire international (30 milliards). Un nouveau sommet extraordinaire réunissant les chefs d’Etat de la zone euro devrait être organisé le 7 mai, après que les propositions d’aides à la Grèce ont été soumises aux Parlements nationaux. Il reviendra alors à la Commission européenne de fixer le calendrier selon lequel les Etats membres seront appelés à mettre à disposition les fonds. Le plan d’austérité présenté par la Grèce doit désormais être entériné par le parlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. national. Sa mise en oeuvre devrait être soumise à la surveillance du Fonds monétaire international et des autorités européennes.

Dans l’attente de la publication des chiffres du premier trimestre 2010, Eurostat indique qu’à la fin 2009, douze États membres affichaient un ratio de dette publiqueDette publiqueEnsemble des dettes de l’Etat résultant des emprunts que ce dernier a émis ou garantis. supérieur à 60% du PIB : l’Italie (115,8%), la Grèce (115,1%), la Belgique (96,7%), la Hongrie (78,3%), la France (77,6%), le Portugal (76,8%), l’Allemagne (73,2%), Malte (69,1%), le Royaume-Uni (68,1%), l’Autriche (66,5%), l’Irlande (64,0%) et les Pays-Bas (60,9%).

Rechercher