Famille : le recours des pères au complément de libre choix d’activité [20130131]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Famille : le recours des pères au complément de libre choix d’activité

le 31 01 2013 Archives.

La Caisse nationale des Allocations familiales vient de publier une étude consacrée aux pères percevant le complément de libre choix d’activité (CLCA). Le CLCA (ou "congé parental") est une allocation versée au parent, d’au moins un enfant de moins de trois ans, qui ne travaille plus ou exerce une activité professionnelle à temps partiel.

Au 31 décembre 2011, les pères ne représentent que 3,5% de l’ensemble des bénéficiaires du CLCA (soit moins d’un père d’un enfant âgé de moins de trois ans sur cent, contre une mère sur quatre). L’analyse des bénéficiaires révèle que le mode de recours au CLCA est différent selon le sexe. Alors que la majorité des femmes arrêtent de travailler (56,2% d’entre elles), les hommes bénéficiaires du CLCA maintiennent le plus souvent leur activité professionnelle et perçoivent plus fréquemment la prestation à taux partiel (70,3% d’entre eux). Le recours masculin au CLCA à temps partiel s’effectue plus souvent dans le cadre du CLCA couple (prestation versée lorsque les deux parents travaillent à temps partiel). Il concerne 40% des pères bénéficiaires du CLCA à taux partiel, contre seulement 2,2% des mères bénéficiaires du CLCA à taux partiel. Les pères se différencient également par la durée passée dans le dispositif. Ainsi, les pères ayant cessé de percevoir le CLCA au cours de l’année 2010 ont perçu la prestation durant 15,7 mois en moyenne, soit environ deux mois de moins que les mères. En outre, l’écart est plus marqué dans le cas des familles avec plusieurs enfants (environ quatre mois).

Rechercher