Femmes : toujours autant d’avortements depuis 30 ans| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Femmes : toujours autant d’avortements depuis 30 ans

le 15 12 2004 Archives.

L’Institut national d’études démographiques (Ined) fait paraître une étude montrant que, depuis sa légalisation il y a 30 ans, le nombre d’avortements en France est resté stable (environ 200 000 par an). La libéralisation des pratiques contraceptives n’a donc pas, contrairement aux attentes, conduit à une baisse du nombre des interruptions volontaires de grossesse (IVG). L’étude constate que, si la pratique de la contraception a bien progressé, les grossesses non désirées sont moins bien acceptées et le recours à l’IVG beaucoup plus fréquent en cas d’accident contraceptif. Le fait que la libéralisation de l’IVG n’a eu aucun impact mesurable sur le taux de natalité est souligné ainsi que le danger qu’il y aurait à laisser se dégrader les conditions de sa prise en charge (difficulté de recrutement des personnels médicaux, propos souvent culpabilisants de la part des professionnels de santé...).

L’Ined est un organisme public de recherche pouvant entreprendre, à son initiative ou à la demande des pouvoirs publics, tous types de travaux concernant l’évolution des populations.

Rechercher