Usine PSA d’Aulnay-sous-Bois : les conclusions du rapport Sartorius| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Usine PSA d’Aulnay-sous-Bois : les conclusions du rapport Sartorius

le 12 09 2012 Archives.

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a transmis le 11 septembre 2012 à l’Intersyndicale du groupe PSA Peugeot Citroën et aux élus locaux le rapport commandé fin juin aux ingénieurs généraux des Mines, Emmanuel Sartorius et Jacques Serris, sur "la situation réelle du groupe." La direction du groupe PSA a annoncé en juillet un projet de réorganisation qui, prévoyant l’arrêt des activités de production automobile sur les sites d’Aulnay-sous-Bois et de Rennes, pourrait concerner 8 000 emplois.

Selon ce rapport, les difficultés du groupe sont d’ordre conjoncturel (atonie des économies de la France, de l’Espagne et de l’Italie) et structurel (outil de production surdimensionné pour le marché européen). Le groupe PSA a tardé à s’internationaliser et il constitue aujourd’hui un opérateur de taille moyenne (8ème constructeur mondial) dans une économie de l’automobile qui s’est mondialisée en moins de 20 ans. En conséquence, sur le moyen et long terme, l’avenir de PSA passe par une stratégie d’alliance avec un grand constructeur mondial. Dans l’immédiat, PSA doit d’urgence redresser la situation. (...) En ce sens, la nécessité, dans son principe, d’un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs n’est pas contestable. Toutefois, le plan présenté par la direction de PSA le 25 juillet appelle plusieurs remarques et réserves. Les inspecteurs généraux regrettent ainsi que PSA n’ait pas mené sur l’avenir de ses sites une réflexion d’ensemble » et ait écarté rapidement la possible fermeture de l’usine de Madrid, qui présente de nombreux défauts, au détriment du site d’Aulnay-sous-Bois.

MandatMandatDurée d’exercice d’une fonction électiveé par le comité central d’établissement de PSA Peugeot Citroën, le cabinet Secafi devrait présenter son rapport sur la santé financière du groupe et sa stratégie à la fin du mois de novembre.

Rechercher