Filière viande : vers un renforcement des contrôles ? [20130731]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Filière viande : vers un renforcement des contrôles ?

le 31 07 2013 Archives.

La mission commune d’information du Sénat sur la filière viande en France et en Europe a publié son rapport le 18 juillet 2013. Elle avait été créée en février 2013, après le scandale des lasagnes à la viande de cheval vendue pour de la viande de bœuf.

La mission constate une situation sanitaire "globalement satisfaisante", grâce à un contrôle maîtrisé de l’élevage à l’abattoir. Cependant, il faut, selon elle, renforcer les contrôles en France et en Europe dans le secteur industriel où la multiplication des intermédiaires dilue les responsabilités et favorise les risques de fraudes. La mission plaide en faveur d’une coproduction de la sécurité sanitaire associant tous les acteurs de la filière : les professionnels, par l’instauration d’un agrément des négociants (traders) et un renforcement des sanctions, les services officiels de contrôle, par un renforcement des effectifs et une meilleure coopération à l’échelle européenne, les consommateurs, par un étiquetage obligatoire de l’origine des viandes brutes et transformées. Cet étiquetage était pourtant prévu par la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche de 2010 mais n’a pas été mis en œuvre faute de décret d’application.

La mission juge également nécessaire un vaste plan de relance de la filière dont "le modèle économique est dans l’impasse". Elle propose d’interdire les ventes à prix cassés, qui obligent les éleveurs à vendre à perte, et suggère de réorienter les aides de la politique agricole commune (PAC) en faveur de l’élevage. Elle souhaite que le choc de simplification annoncé par le président de la République s’applique au secteur agricole et agroalimentaire, "inutilement sur-réglementé" selon elle. Elle préconise une amélioration des conditions de travail et de rémunération des hommes, ainsi que la prise en compte du bien-être animal, à la fois dans les pratiques d’élevage et d’abattage.

Le rapport de la mission devrait être présenté au ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, et au ministre délégué chargé de l’agroalimentaire, Guillaume Garot, à la rentrée 2013.

Mots clés :

Rechercher