Fonction publique : les causes des inégalités salariales femmes hommes [20160129]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Fonction publique : les causes des inégalités salariales femmes hommes

le 29 01 2016

Dans une étude publiée le 20 janvier 2016, le Centre d’études de l’emploi (CEE) analyse et quantifie les sources d’inégalités de rémunération entre les hommes et les femmes dans la fonction publique. Les données statistiques exploitées concernent 3,77 millions de titulaires des trois fonctions publiques, fonction publique d’État (FPE), fonction publique territoriale (FPT) et fonction publique hospitalière (FPH).

Alors que le statut général des fonctionnaires impose le principe d’égalité entre femmes et hommes et l’indexation des salaires sur une grille indiciaire, l’écart dans la rémunération totale hommes femmes dans la fonction publique reste important. En 2010, il s’élevait à près de 19% : 22,7% dans la FPE, 17,5% dans la FPT et 6,6% dans la (FPH) hors personnel médical, globalement mieux rémunéré et plus masculin.

La structure de la pyramide des âges et le recours au temps partiel par les femmes sont déterminants dans l’inégalité salariale avec un poids différent selon la fonction publique. Les différences en termes d’âge et de temps de travailTemps de travailTemps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur et doit se conformer à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles. pèsent pour plus d’un tiers dans l’écart de rémunération dans la FPT, contre 55% dans la FPH. L’étude met également en évidence la ségrégation professionnelle comme première source de l’écart de rémunération au sein de la FPE et de la FPT. Dans la fonction publique d’État, l’accès aux catégories et corps les mieux rémunérés est inégal entre femmes et hommes (effet plafond de verre). Dans la fonction publique territoriale, les femmes sont moins nombreuses dans les filières les plus rémunératrices (incendie-secours et sécurité-police municipale). En revanche, l’attribution inégale de primes et indemnités explique une part significative (12,5%) de l’écart dans la seule fonction publique hospitalière.

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats appellent la mise en œuvre ou le renforcement de mesures permettant aux femmes de mieux concilier vie familiale et professionnelle et d’accéder aux postes à responsabilité.

Mots clés :

Rechercher