Fonction publique d’État : baisse de 0,2% du salaire net moyen en 2014| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Fonction publique d’État : baisse de 0,2% du salaire net moyen en 2014

le 28 07 2016

Une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), publiée le 21 juillet 2016, révèle que le salaire des quelques deux millions d’agents civils de la fonction publique d’État (FPE) a diminué de 0,2% en euros constants entre 2013 et 2014. En 2014, le salaire net moyen des agents titulaires (fonctionnaires) est de 2 646 euros mensuels et celui des agents non titulaires (contractuels, bénéficiaires de contrats aidés, etc.) s’élève à 2 019 euros mensuels. L’écart de salaire moyen entre femmes et hommes tend à se réduire pour s’établir à 14,6 %, contre 14,7% en 2013, 14,8% en 2012 et 15% en 2011.

Entre 2013 et 2014, le salaire net moyen des agents de la FPE a augmenté de 0,3% en euros courants. Compte tenu de l’inflation (+0,5% en 2014), il a baissé de 0,2% en euros constants, sous l’effet notamment de l’augmentation des recrutements sous contrats aidés. Hors contrats aidés, le salaire net moyen a progressé de 0,2% en euros constants. Des différences d’évolution de salaire existent toutefois entre catégories de personnels. Parmi les fonctionnaires, seule la rémunération des personnels de catégorie C progresse (+1,2%), tandis que celle des catégories B et A diminue (-0,1% et -0,2%). Par ailleurs, le salaire moyen des contractuels (hors contrats aidés) augmente de 0,3%.

Au 31 décembre 2014, 2,2 millions d’agents civils travaillent dans la fonction publique d’État, ministères et EPA confondus. 73,1% de ces agents sont titulaires, les autres sont contractuels ou relèvent d’autres statuts, comme les contrats aidés en progression de près de 10% sur un an. Après plusieurs années de baisse, les effectifs de la FPE progressent légèrement de 0,3% (contre 1,4% en 2013) : ils augmentent de 2,5% dans les EPA et diminuent de 0,5 % dans les ministères. L’évolution positive dans les EPA s’explique par la hausse des contrats aidés (pour un peu plus de la moitié), la création de postes de personnels d’assistance éducative dans les collèges et lycées et le transfert de postes du ministère de l’écologie vers un nouvel établissement public.

Mots clés :

Rechercher