Fonction publique d’État : baisse du salaire net moyen en 2013| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Fonction publique d’État : baisse du salaire net moyen en 2013

le 28 08 2015 Archives.

Une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiée en août 2015 révèle que le salaire des quelque deux millions d’agents civils de la fonction publique d’État (FPE) a diminué de 0,7% en euros constants entre 2012 et 2013. En 2013, le salaire moyen net des agents titulaires ("fonctionnaires") est de 2 627 euros mensuels, celui des agents non titulaires (contractuels, bénéficiaires de contrats aidés, etc.) est de 2 025 euros mensuels. L’écart de salaire moyen entre hommes et femmes diminue légèrement pour s’établir à 14,7% en 2013, contre 14,8% en 2012 et 15% en 2011.

Entre 2012 et 2013, le salaire moyen net des agents de la FPE a augmenté de 0,1% en euros courants. Mais, compte tenu de la hausse des prix (+0,9%), il a baissé de 0,7% en euros constants. Cette évolution s’explique par le gel du point d’indice (en vigueur depuis juillet 2010), et par la baisse des primes et des rémunérations annexes (-0,6% en euros constants en 2013, après +0,5% en 2012), elle-même imputable à l’abrogation à partir du 1er septembre 2012 du dispositif d’exonération des cotisations salariales sur les heures supplémentaires. Par ailleurs, la différence d’évolution constatée entre le salaire brut moyen (+0,5%) et le salaire net moyen (+0,1%) est une répercussion de la suppression de l’exonération des heures supplémentaires et, pour les seuls agents titulaires, de la hausse des cotisations sociales au titre de la retraite. En effet, la réforme des retraites de 2010 prévoit de relever progressivement le taux de cotisations salariales d’ici 2020 pour l’aligner sur celui du secteur privé.

Au 31 décembre 2013, 2,167 millions d’agents civils travaillent dans la fonction publique d’État (ministères et établissements publics administratifs "EPAEPAEtablissement public administratif"), 75% d’entre eux sont titulaires. Après plusieurs années de baisse, les effectifs progressent de 1,4% en 2013. En effet, les effectifs des EPA augmentent de 6%, dont 4,1 points proviennent de recrutements de bénéficiaires de contrats aidés. Dans les ministères, les effectifs sont en très légère baisse (–0,1%), du fait de transferts vers les EPA (ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Écologie vers Voies Navigables de France ; ministère de l’Éducation nationale vers les universités Antilles-Guyane et Réunion devenues autonomes).

Mots clés :

Rechercher