Gestion locale : les enjeux des projets de villes intelligentes [20160405]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Gestion locale : les enjeux des projets de villes intelligentes

le 5 04 2016

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié, en mars 2016, une étude, intitulée "Villes intelligentes, "smart", agiles : enjeux et stratégies de collectivités françaises". L’étude éclaire les stratégies et le positionnement des collectivités engagées dans une démarche de ville intelligente. Selon la définition du CGDD, le concept de ville intelligente "renvoie à l’utilisation stratégique des infrastructures et des services de l’information et de la communication dans la gestion et la planification urbaine afin de favoriser le développement de villes durables".

Les collectivités engagées dans une démarche de ville intelligente se positionnent comme des territoires d’expérimentation, engagés dans une politique numérique globale dans le cadre de partenariats locaux renforcés. La démarche apparaît principalement comme une opportunité de développement local (attractivité du territoire, notamment pour les startups, diversification de l’économie par la création de nouvelles filières dans les champs du numérique comme à Nice ou relance économique de villes industrielles comme à Roubaix, etc.). Elle doit aussi permettre d’améliorer la qualité des services rendus aux usagers du territoire (optimisation des réseaux urbains pour une ville plus facile). Elle est enfin une opportunité de renouveler le rôle confié aux citoyens en développant la participation citoyenne par exemple. Même si elle n’est pas présentée comme l’enjeu majeur de la ville intelligente, la réduction des dépenses publiques est un objectif régulièrement évoqué par les collectivités.

Pour conduire la démarche, toutes les collectivités s’appuient sur "portage politique fort" qui se concrétise par la nomination d’un élu référent ou la constitution d’un comité de pilotage d’élus. L’enjeu pour ces villes est aujourd’hui de surmonter les difficultés d’ordre juridique mais aussi d’ordre financier pour déployer la démarche de ville intelligente à une plus grande échelle.

Rechercher