Grandes écoles : un recrutement toujours élitiste| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Grandes écoles : un recrutement toujours élitiste

le 3 10 2007 Archives.

La démocratisation de l’enseignement supérieur a-t-elle permis un élargissement du recrutement des classes préparatoires aux grandes écoles ? Une mission du Sénat s’est interrogée sur la façon dont sont recrutés les élèves des classes préparant aux concours permettant d’accéder à ces écoles qui forment une large partie des futurs cadres dirigeants du pays.

Ce rapport sur "la diversité sociale et l’égalité des chances dans la composition des classes préparatoires aux grandes écoles" constate plutôt un recul en la matière : moins d’un élève sur dix (9%) est issu d’un "milieu défavorisé", contre 29% il y a 20 ans, ce qui est bien, selon les rapporteurs, un signe de la "panne de l’ascenseur social". Pour expliquer ce phénomène les sénateurs pointent les défaillances du système d’orientation et d’information, la persistance de handicaps financiers (frais d’inscription, incompatibilité avec le travail salarié, etc.) et les inégalités territoriales souvent associées à des inégalités socio-culturelles.

Les propositions visent à renforcer l’information des familles, à revoir la carte des classes préparatoires (en créer davantage en banlieueBanlieueTerritoire autour d’une ville (à l’origine situé à une lieue autour de la ville). et en zone rurale), à amplifier les systèmes de bourse, multiplier les internats ainsi qu’à coordonner et évaluer les expérimentations locales, notamment celles de "discriminationDiscriminationDistinction entre individus ou groupes d’après certains caractères particuliers (sexe, origine...) aboutissant à une inégalité. positive".

Rechercher