Grenelle de la mer : bilan d’étape à deux ans| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Grenelle de la mer : bilan d’étape à deux ans

le 24 02 2011 Archives.

Deux ans après le lancement du Grenelle de la mer, quelles mesures ont été entreprises en faveur de la mer et du littoral ? Le Commissariat général au développement durableDéveloppement durableDéveloppement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. a publié le 17 février 2011 un premier bilan d’étape recensant « les principales actions réalisées ou entreprises » courant 2010.

Le Grenelle de la mer avait pour objectif l’élaboration d’une stratégie maritime nationale à long terme. Ce processus de concertation a abouti à la formulation de 137 engagements présentés par le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. en juillet 2009. Les comités opérationnels, chargés de formuler des préconisations pour la mise en oeuvre concrète de ces engagements, ont remis leurs conclusions au cours de l’année 2010. En parallèle, des actions ont été engagées dans différents domaines du Grenelle de la mer :

  • Protection de la biodiversité marine : création du parc naturel marin de Mayotte (janvier 2010) et du sanctuaire de mammifères marins « Agoa » dans les eaux des Antilles françaises (octobre 2010).
  • Formation et métiers : création de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, ENSM (novembre 2010),
  • Transports : lancement d’une première autoroute de la mer franco-espagnole, Nantes/Gijon (septembre 2010),

Pour l’année 2011, 4 axes d’action sont mis en avant dans la feuille de route présentée par la ministre de l’écologie le 10 février :

  • la protection de la biodiversité marine : création de trois nouveaux parcs marins,
  • le développement de l’économie maritime : création d’une 2ème autoroute de la mer franco-espagnole (Le Havre/Vigo),
  • un programme de connaissance des océans : lancement de la stratégie nationale d’exploration des grands fonds marins,
  • une gouvernance rénovée : mise en place des conseils maritimes de façade en septembre et du Conseil national de la mer et des littoraux en avril.

Rechercher