Intercommunalité : le nombre d’EPCI a baissé de 39% en 2016| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Intercommunalité : le nombre d’EPCI a baissé de 39% en 2016

le 23 01 2017

La Direction générale des collectivités locales (DGCL) a publié, le 10 janvier 2017, les données chiffrées de l’intercommunalitéIntercommunalitéDésigne les différentes formes de coopération existant entre les communes. L’intercommunalité permet aux communes de se regrouper au sein d’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI). au 1er janvier 2017.

A cette date, on compte 1 266 établissements publics de coopération intercommunale (EPCIEPCIEtablissement public de coopération intercommunale) à fiscalité propre sur le territoire français contre 2 062 au 1er janvier 2016.

En application de la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), de nouveaux schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) ont été élaborés, ce qui a conduit à une réduction de 39% du nombre d’EPCI.

Au 1er janvier 2017, les 1 266 EPCI se répartissent en :

  • 14 métropoles ;
  • 15 communautés urbaines ;
  • 218 communautés d’agglomération ;
  • 1 019 communautés de communes.

L’essentiel de la baisse a concerné les communautés de communes dont le nombre a chuté de 45%.

Au 1er janvier 2017, il reste quatre communes isolées. Ce sont quatre îles "monocommunales" qui bénéficient d’une dérogation législative : l’île d’Yeu, l’île de Bréhat, l’île de Sein et l’île d’Ouessant.

Au total, la quasi-totalité de la population est couverte par un EPCI à fiscalité propre. Les 14 métropoles regroupent, à elles seules, 25% de la population.

Rechercher