Investissements publics : un plan de 57 milliards d’euros sur 5 ans| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Investissements publics : un plan de 57 milliards d’euros sur 5 ans

le 28 09 2017

Le rapport de Jean-Pisani-Ferry, sur le Grand plan d’investissement (2018-2022) a été remis au Premier ministre, le 25 septembre 2017. Il s’agit d’une programmation sur la durée du quinquennat dans l’objectif de transformer le modèle de croissance.

Quelles priorités ?

Schéma : synthèse des investissements. Source : site www.gouvernement.fr

Le plan s’articule autour de quatre priorités :

  • accélérer la transition écologique (20 milliards d’euros). 7 milliards serviront à développer les énergies renouvelables et 9 milliards d’euros seront mobilisés pour améliorer l’efficacité énergétique des logements des ménages modestes et des bâtiments publics. 4 milliards financeront des actions de développement des transports durables ;
  • améliorer l’accès à l’emploi (15 milliards d’euros). Il s’agit de former et d’accompagner vers l’emploi un million de chômeurs faiblement qualifiés et un million de jeunes décrocheurs ;
  • dynamiser la compétitivité par l’innovation (13 milliards d’euros). Les actions viseront à consolider le lien entre recherche publique et recherche privée, à soutenir les filières stratégiques (aéronautique) et les domaines émergents (intelligence artificielle, nanotechnologies ou cybersécurité), soutenir le déploiement du très haut débit, accompagner la transformation de secteurs en mutation. 5 milliards seront consacrés à la transformation des filières agricoles et agro-alimentaires ;
  • construire l’État numérique (9 milliards d’euros). L’objectif est de parvenir, à l’horizon 2022, à 100% de services publics dématérialisés (hors délivrance des titres d’identité) et de réduire de trois points la part des dépenses publiques dans le produit intérieur brut (PIB).

Quel financement ?

Le financement d’une partie du GPI (12 milliards d’euros) sera assuré par une réorientation d’investissements déjà existants.

La Caisse des dépôts et consignations et Bpifrance seront aussi mises à contribution pour 11 milliards d’euros (prêts, garanties, fonds propres). La Banque européenne d’investissement sera sollicitée pour des coopérations avec le privé.

30 milliards d’euros seront inscrits dans le budget quinquennal (crédits nouveaux et volet subventions du programme d’investissements d’avenir PIA). Les crédits alloués dans le cadre du plan seront sanctuarisés au sein de chaque ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre., c’est-à-dire qu’ils bénéficieront d’une garantie de stabilité et d’exonération des régulations budgétaires (gels et annulations). En contrepartie, la répartition des fonds pourra être modifiée en fonction de l’évaluation régulière des actions menées.

Les premières actions sont inscrites dans le projet de budget 2018, présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 27 septembre 2017.

Rechercher