Jeunes et alcool : privilégier la prévention| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Jeunes et alcool : privilégier la prévention

le 14 11 2012 Archives.

Face au phénomène d’hyper-alcoolisation des jeunes, mieux vaut privilégier la prévention aux interdictions multiples, telles sont les conclusions du rapport d’information sur les "rassemblements festifs et l’ordre public" publié par le Sénat le 6 novembre 2012.

De plus en plus de jeunes s’adonnent à une consommation massive d’alcool, notamment sous la forme de "binge drinking", c’est-à-dire en cherchant à obtenir l’ivresse dans le plus court délai possible. Cette pratique est parfois responsable de drames, d’incivilités ou de bizutage. Selon les rapporteurs, André Reichardt et Corinne Bouchoux, la législation existante en matière d’alcool est suffisante. Ils s’opposent à "l’interdiction absolue des débits de boissons dans les lieux d’enseignement", considérant qu’elle n’aurait "pour seul effet que de masquer le problème sans lui apporter une réponse efficace".

Les rapporteurs recommandent de poursuivre les actions de prévention. Les associations étudiantes, organisatrices des principales soirées étudiantes, doivent impérativement y être associées. Les rapporteurs appellent notamment au maintien du soutien financier dont bénéficient les associations afin qu’elles puissent reconduire leurs actions de prévention.

Mots clés :

Rechercher