Jeunes : comment encourager et faciliter leur engagement citoyen [20150626]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Jeunes : comment encourager et faciliter leur engagement citoyen

le 26 06 2015 Archives.

Dans son rapport "Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes" remis le 22 juin 2015 au ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, France stratégie propose 25 mesures pour mieux sensibiliser à l’engagement dès le plus jeune âge, faciliter et récompenser le bénévolat chez les étudiants, améliorer la représentation des jeunes dans les structures parlementaires, partisanes et associatives, ou encore promouvoir le rajeunissement des institutions démocratiques.

Pour favoriser l’engagement des jeunes, le rapport recommande notamment de :

  • Faire du lycée un lieu d’apprentissage de la démocratie par l’organisation de débats en amont des élections et des discussions parlementaires.
  • Lancer un débat national sur l’abaissement du droit de vote à 16 ans.
  • Permettre à tous les étudiants de s’engager pendant une année, comme bénévoles ou en service civique, tout en bénéficiant de leur affiliation étudiante. Cette "césure" n’est aujourd’hui pratiquée que par 15% des étudiants de 18 à 24 ans à l’université.

Pour reconnaître et valoriser l’engagement, il est notamment préconisé de :

  • Systématiser la délivrance d’attestations pour les bénévoles, afin de valoriser les compétences acquises dans le bénévolat.
  • Instaurer une "note bénévolat" pour l’obtention du brevet, baccalauréat, CAP et BEP.
  • Octroyer des crédits ECTS ("European Credit Transfer System" ou "Système européen de transfert et d’accumulation de crédits") à tous les étudiants bénévoles. Sur le modèle de ce qui est pratiqué dans les écoles de commerce et d’ingénieur, l’engagement des étudiants de toutes les universités et filières courtes (BTS et IUT) devrait entraîner l’octroi de crédits ECTS supplémentaires, utiles à l’obtention de leur diplôme.

Enfin, encourager l’engagement des jeunes dans le processus de décision nécessiterait notamment de :

  • Faciliter le renouvellement des responsables politiques français en encadrant plus strictement le cumul des mandats, en abaissant la condition d’âge pour le droit d’éligibilité au Sénat à 18 ans, en interdisant les candidatures pour un mandat électif après 70 ans, etc.
  • Inciter les partis politiques à investir des candidats de moins de 35 ans, notamment pour les sièges de députés ou de sénateurs.
  • Instituer un "Parlement national des jeunes" dont les membres seraient désignés par tirage au sort.

Mots clés :

Rechercher