Logement : un plan pour l’hébergement d’urgence| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Logement : un plan pour l’hébergement d’urgence

le 19 04 2006 Archives.

Lors de la 2e conférence de prévention et de lutte contre l’exclusion qui s’est déroulée le 10 avril, la ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité a annoncé la mise en place d’un plan triennal doté de 50 millions d’euros. Ce plan se fixe 3 objectifs : pérenniser à l’année les 5 000 places d’hébergement d’urgence prévues pour le niveau 1 du plan grand froid, poursuivre l’humanisation des conditions d’hébergement, en élargissant par exemple les horaires d’ouverture, et renforcer les « moyens du premier accueil », comme le 115 du Samu social, l’accueil de jour ou les équipes mobiles.

Le rapport du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), présenté à cette occasion, comporte 16 recommandations. Figure notamment la proposition que toute personne en situation d’urgence puisse, d’ici à la mi-2007, se voir garantir par l’État un hébergement. Une autre proposition consiste à rendre le droit au logement susceptible d’un recours judiciaire, comme pour la santé et la scolarisation.

Le CNLE a notamment comme mission de donner des avis au gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il assure pour ce faire une concertation entre les pouvoirs publics et les associations, organisations et personnalités qualifiées du secteur.

Rechercher