Imprimer

Logements sociaux : les chiffres clés 2017

le 18 12 2017

Le parc locatif social compte plus de 4,9 millions de logements début 2017, en progression de 1,6% sur un an. C’est ce que révèle l’étude annuelle du Commissariat général au développement durableDéveloppement durableDéveloppement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs., qui s’intéresse également à l’évolution des loyers des logements sociaux.

©Fotolia

Un parc social en progression de 1,6%

Au 1er janvier 2017, le parc locatif social compte 4 914 500 logements. Il a progressé de 1,6% en 2016, ce qui représente 74 900 logements supplémentaires. Cette progression n’est toutefois pas uniforme sur le territoire. Le parc social s’est développé plus fortement dans les départements d’outre-mer (DOM), ainsi qu’en Corse, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et Bretagne.

Plus de 30% des logements sociaux sont situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Ce taux est plus élevé dans les DOM qu’en métropole. Dans ces quartiers, les logements sociaux sont plus anciens qu’ailleurs.

L’Île-de- France est la région qui totalise le plus de logements sociaux. La Corse, la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie et la Bretagne sont celles qui en comptent le moins.

Un très faible nombre de logements vacants

Début 2017, les logements vacants représentent 3% du parc social avec des variations importantes selon les régions.

La vacance de plus de 3 mois, dite structurelle, est de 1,6%. Elle est stable depuis 3 ans.

Le taux de mobilité dans le parc social s’élève, quant à lui, à 9,8%, avec toujours des écarts importants selon les régions.

Des hausses de loyers modérées

Les loyers du parc social locatif ont augmenté de 0,5% en moyenne en 2016 (contre 0,8% en 2015 et 1,2% en 2014 et 2013).

Le loyer moyen est de 5,72 €/m2. Toutefois, un quart des loyers sont inférieurs à 4,80 €/m2 et un quart sont supérieurs à 6,50 €/m2.

Le montant du loyer est fonction de la localisation du logement (plus cher en Île-de-France, en PACA et dans la plupart des DOM) mais aussi de son ancienneté ou de son mode de financement initial.

Le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. souhaite contraindre les bailleurs sociaux à de nouvelles baisses de loyers. Il leur demande de compenser la diminution de l’aide personnalisée au logement (APL) des locataires de logements sociaux, prévue dans le projet de budget 2018, par une réduction des loyers. Le 13 décembre 2017, les entreprises sociales pour l’habitat et les sociétés coopératives pour l’accession à la propriété, soit la moitié des bailleurs sociaux, ont signé un protocole d’accord avec l’État en ce sens. Les offices publics de l’habitat s’opposent toujours à cette mesure.

Mots clés :

Rechercher

Communauté vie publique