Lutte contre le chômage : France Stratégie préconise d’autres pistes que le "tout formation" | vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Lutte contre le chômage : France Stratégie préconise d’autres pistes que le "tout formation"

le 29 08 2017

Dans un rapport publié le 24 août 2017, France Stratégie s’interroge sur l’efficacité des politiques publiques axées sur le "tout formation" pour réduire le chômage. D’autres solutions sont préconisées en parallèle afin de renforcer la capacité des entreprises à recruter.

Les plans massifs de formation passés ont eu peu d’effets sur le taux de chômage

Depuis une vingtaine d’années, les politiques en faveur de la formation professionnelle se sont multipliées, notamment sous le dernier quinquennat. Elles sont perçues comme un des principaux leviers de lutte contre le chômage. Elles reposent sur l’idée que sur le long terme, la hausse du niveau de qualification suscite la demande de travail correspondante.

Pourtant, les plans massifs de formation et l’élévation du niveau de diplôme des jeunes ont eu peu de prise sur la réduction du chômage. Ce dernier reste, en effet, élevé en France : 9,5% en 2017 contre 7,9% dans l’Union européenne.

Les difficultés de recrutement invoquées par les entreprises

Les entreprises, essentiellement les petites, invoquent de leur côté des difficultés à recruter. Selon l’enquête Besoins en main-d’œuvre 2017 de Pôle emploi, ces difficultés sont d’abord attribuées à la pénurie ou au profil inadéquat des candidats. Toutefois, en 2014, les offres d’emploi non pourvues faute de candidats ont été estimées à seulement 191 000. En outre, d’après l’enquête 2016-2017 sur la pénurie des talents de ManpowerGroup, les employeurs français ont moins de difficultés à embaucher que les employeurs étrangers.

L’ampleur de la pénurie de main-d’œuvre déclarée par les entreprises doit donc être relativisée. S’appuyant sur certains travaux, le rapport considère que les problèmes de recrutement des entreprises sont en partie dus à leurs propres difficultés à identifier la capacité des candidats et à leur gestion des ressources humaines.

Responsabiliser et accompagner les entreprises pour améliorer l’impact de la formation sur le retour à l’emploi

France Stratégie propose plusieurs pistes pour améliorer l’appariement entre offre et demande de travail. Il suggère notamment :

  • aux acteurs institutionnels – État, Régions, Pôle emploi, partenaires sociaux – de sortir "d’une logique purement adéquationniste axée sur le tout formation" et d’intégrer les spécificités des métiers et des secteurs d’activité et la façon dont ils sont alimentés en candidats ;
  • aux entreprises de travailler sur l’identification de leurs besoins en compétences. Si certaines branches et certains territoires ont déjà mis en place des outils d’accompagnement des entreprises en ce sens, ils sont encore peu partagés.

Rechercher