Mesure de la criminalité et de la délinquance : des statistiques à parfaire [20130604]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Mesure de la criminalité et de la délinquance : des statistiques à parfaire

le 4 06 2013 Archives.

Le rapport de la mission parlementaire sur "la mesure statistique des délinquances et leurs conséquences" est présenté à la ministre de la Justice le 4 juin 2013. Créée par la Commission des lois de l’Assemblée nationale, la mission d’information avait pour objet de dresser un état des lieux objectif et sans complaisance des modes de production et d’analyse des statistiques des délinquances.

Selon le rapport, les données actuellement utilisées pour mesurer la criminalité et la délinquance sont partielles et d’une fiabilité incertaine. Les statistiques policières et judiciaires n’ont, en effet, pas été créées dans cet objectif, mais pour évaluer l’activité des services. Par ailleurs, la présentation d’un "chiffre unique" de la délinquance est sans signification réelle, car il est obtenu par l’agrégation de données qui sont sans rapport les unes avec les autres.
Face à ce constat, le rapport recommande de rénover les outils de collecte des données (informatique) et de développer de nouveaux indicateurs, plus qualitatifs, pour mesurer la performance des services. Au sein du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Intérieur, le contrôle de la production de données devrait être renforcé et un service statistique dédié aux politiques de sécurité devrait être créé. Ce service serait désormais en charge de l’analyse et de la diffusion mensuelle des statistiques sur les crimes et délits, à la place de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), organisme dont c’est actuellement l’activité principale. L’ONDRP devrait en outre faire l’objet d’une grande réforme, visant à renforcer son indépendance et à réorienter ses missions vers la recherche et l’évaluation des politiques publiques.

Les conclusions du rapport vont dans le sens de la réforme souhaitée par le ministre de l’Intérieur. Lors d’une conférence de presse le 18 janvier 2013, le ministre de l’Intérieur a annoncé l’abandon du chiffre unique ainsi que la réforme de l’outil statistique de la mesure de la délinquance avec la présentation de 14 agrégats et l’élaboration d’un tableau de bord regroupant plusieurs indicateurs d’efficacité des services. Il s’est également prononcé en faveur du renforcement de l’indépendance de l’ONDRP et de sa réforme, à entreprendre avant l’été 2013.

Mots clés :

Rechercher